ACCÈS AUX DROITS

Pour remédier aux problèmes de mal-logement, il faut parfois avoir recours au droit et aux procédures administratives qui permettent aux plus défavorisés d’accéder à un toit. L’accès à un hébergement ou à un logement est conditionné à la situation administrative des personnes. Habitat-Cité constate également que le public qu’elle accompagne subit de plein fouet les effets négatifs du mal-logement : manque d’autonomie  – qui est très accentué lorsque les personnes ne comprennent ni la langue du pays ni son fonctionnement -,  problèmes de santé physique et mentale, promiscuité et risque accru de conflits intra-familiaux, difficultés à suivre une scolarité normale pour les enfants, instabilité dans la recherche d’emploi pour les parents.

C’est pourquoi l’association intervient sur d’autres aspects de la vie des personnes qu’elle accompagne : droit au séjour, santé, scolarisation, droit du travail. Elle sait par expérience que c’est en agissant sur la situation globale des personnes que des résultats positifs peuvent émerger, l’un faisant levier sur l’autre.

Depuis sa création, Habitat-Cité travaille avec des populations russophones et roumanophones. L’association continue son accompagnement en direction de ce public qu’elle connaît bien, tout en ouvrant certaines de ses actions d’accès aux droits à l’ensemble des migrants résidant sur les territoires où elle est présente (Est-Ensemble, Seine-Saint-Denis, Paris).

Hébergement - Logement

En Ile-de-France, l’association accompagne tout un ensemble de gens qui, de par leur statut administratif ou bien leur situation économique, ne peuvent prétendre à un logement pérenne. Demandeurs d’asile en attente d’examen ou primo-arrivant ne bénéficiant pas des ressources nécessaires pour louer un appartement, ils vivent à la rue, dans leur voiture, en bidonville ou en habitat informel. L’association les aide dans les démarches administratives afin qu’ils soient mis à l’abri dans un hébergement d’urgence ou un foyer, le temps que leur situation se stabilise. Pour les personnes qui ont obtenu un statut de réfugié, un titre de séjour ou qui perçoivent un salaire, Habitat-Cité leur apporte un soutien pour une demande de logement intermédiaire ou pérenne. Néanmoins, la crise du logement est telle dans la région Île-de-France que ce suivi personnalisé peut prendre plusieurs années.

Asile - Droit au séjour

 L’accès à un hébergement ou un logement pérenne est toujours conditionné à la situation administrative en ce qui concerne les personnes étrangères. C’est pourquoi Habitat-Cité a dès ses origines soutenu les demandeurs d’asile et autres étrangers présents sur le territoire francilien dans leurs démarches pour l’obtention de l’asile ou d’un titre de séjour. Le temps qui peut s’écouler entre l’arrivée en France et l’accès à un statut, permettant de résider dans le pays, se compte très souvent en années. L’association est persuadée, au regard de son expérience, que ce temps très long favorise l’apparition de situations de mal-logement inquiétantes et que cette errance et instabilité sont pour les personnes un risque de ne plus pouvoir s’insérer facilement dans le pays d’accueil, avec comme conséquence une perte d’autonomie réelle.

Autres droits essentiels

Le logement ce n’est pas seulement avoir un toit au-dessus de sa tête. C’est plus que ça. Un havre de paix, un abri, un lieu où on se sent bien et où on peut s’adonner à l’ensemble de ses activités l’esprit tranquille. Comment veiller sur sa santé, faire respecter ses droits, conserver ses papiers administratifs lorsqu’on est à la rue ou envoyé d’un hébergement d’urgence à un autre tous les deux jours ? Habitat-Cité accompagne donc les personnes en situation de mal-logement dans l’ensemble de leurs démarches administratives, au-delà du seul accès à l’hébergement et au logement.

[/vc_row]

Nos projets « Accès aux droits » dans le monde

CONTACT

HABITAT-CITÉ
62, rue Vergniaud 75013 Paris
T 01 45 88 71 75
83, rue Jules Auffret 93500 Pantin
T 09 54 09 68 12 / F 09 57 82 56 15

NEWSLETTER